Résultats de l’Enquête Accessibilité 2014 des maîtres de chiens guides d’aveugles

Dans 1 lieu sur 4, les chiens guides et leurs maîtres se voient refuser l’accès à un lieu ouvert au public.

Datavision résumant les résultants de l'Enquête Accessibilité 2014

Datavision résumant les résultants de l’Enquête Accessibilité 2014

Dans 26,38% des cas, soit près d’1 lieu sur 4, une personne déficiente visuelle et son chien guide se voient refuser l’accès à un lieu ouvert au public. Sur 690 lieux testés dans toute la France (nombre ne prenant pas en compte les mairies), 182 lieux ont refusé catégoriquement l’accès aux chiens guides et à leurs maîtres.

L’enquête

Du 14 au 24 février 2014, 74 maîtres de chiens guides ont testé, par téléphone, 820 lieux ouverts au public, censés, comme l’indique la loi de 2005, autoriser l’accès aux chiens guides et à leurs maîtres sous peine d’amende.

Les résultats

  • 58,5% des mairies testées n’ont pas de parc municipal ouvert à la détente des chiens guides ;
  • 47,4% de refus dans les piscines ;
  • 45,8% de refus dans les salles de sports ;
  • 18,8% de refus dans les hôpitaux et cliniques ;
  • 16,7% de refus dans les parcs animaliers ;
  • 14,3% de refus dans les parcs de loisirs ;
  • 11% de refus dans les cabinets de médecins généralistes.

Cette enquête met donc en lumière un vrai problème d’accessibilité. Ignorance de la loi, méconnaissance du comportement du chien guide, ignorance des solutions d’accueil à proposer : les raisons de tels taux de refus sont nombreuses.

Nous avons besoin de vous pour relayer l’information au plus grand nombre, afin  que les déficients visuels accompagnés de leur chien guide ne rencontrent plus de problème d’accès.

Pour cela, rendez-vous sur la page Facebook Partout avec mon Chien Guide,ou sur Twitter !

Vous avez également  à votre disposition ci-dessous le dossier complet de l’étude, comprenant les résultats et leur analyse, les conditions de réalisation de l’enquête, et le rappel de la loi de 2005 sur l’accessibilité des chiens guides d’aveugles.

Télécharger le dossier complet de l’enquête

Le Certificat National d’Identification

Familles d'accueilEnfin un statut pour l’élève chien guide !

La mise en place du certificat national d’identification est une avancée importante pour la FFAC, l’ANMCGA et les Écoles de Chiens guides Fédérées.  

Pourquoi ? Parce qu’enfin le chien guide en formation dispose des mêmes droits de libre circulation dans les lieux publics qu’un chien guide en activité.

Le décret n°2014- 362

« Le décret crée également un certificat national remis par les centres d’éducation aux familles d’accueil pour les chiens en cours d’éducation, puis aux personnes handicapées attributaires d’un chien éduqué. Ce nouveau certificat, dont le modèle est fixé par arrêté, est destiné à faciliter l’accès aux lieux publics des personnes accompagnées de chiens-guides d’aveugles ou d’assistance, et cela dès la période de formation du chien. »

Le rôle des familles d’accueil

La famille d’accueil a un rôle primordial dans le processus de formation et d’éducation du chien guide. Pendant plus d’un an, elle est chargée de la socialisation du chien. La famille d’accueil doit faire découvrir à l’élève un chien guide un maximum de situation du quotidien (bus, escalator, transport en commun, commerces…) d’où la nécessité d’avoir les mêmes droits d’accès dans les lieux publics que les chiens guides en activité.

Enquête 2014 : les piscines

Visuel Résultat PiscineDe tous les lieux testés, les piscines enregistrent le taux de refus le plus élevé.

Dans près d’1 piscine sur 2, le déficient visuel et son chien guide se voient refuser l’accès.

Sur 116 piscines testées, 55 refusent et 61 acceptent le chien guide.

"Vous attacherez votre chien guide dehors, je n’ai aucune connaissance sur le chien guide."

"Oui bien sûr, une personne pourra vous accompagner jusqu’au bassin."

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles ici.

Enquête 2014 : les salles de sport

Visuel avec le taux de refus des salles de sport, soit 45,8%Avec les piscines, les salles de sport sont les lieux qui enregistrent le taux de refus le plus important.

Dans près d’1 salle de sport sur 2, on refuse l’accès au déficient visuel et à son chien guide.

Sur 131 salles de sport testées dans toute la France, 60 refusent, et 71 acceptent le chien guide.

" Non, cela risquerait de gêner les autres clients."

"Oui, le chien pourra venir dans la salle avec vous."

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles ici.

Enquête 2014 : les hôpitaux et cliniques

Visuel avec le taux de refus des hôpitaux et cliniques, à savoir 18,8%Dans près de 20% des hôpitaux et cliniques testés dans la France entière, on refuse l’accès au déficient visuel et à son chien guide.

Sur 106 hôpitaux et cliniques testés dans toute la France, 20 refusent, et 86 acceptent le chien guide.

"Le chien est interdit à l’intérieur, vous attacherez votre chien dehors."

"Oui bien sûr ! Un cadre de notre hôpital est lui-même non voyant et il se déplace avec son chien guide."

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles ici.

Enquête 2014 : les parcs animaliers

Visuel avec le taux de refus des parcs animaliers, soit 16,7% de refusDans plus de 15% des parcs animaliers testés dans toute la France, le déficient visuel et son chien guide sont interdits d’accès.

Sur 131 parcs animaliers, 19 refusent le chien guide, et 95 l’acceptent.

"Non, cela risquerait d’effrayer les autres animaux."

"Oui, les chiens guides sont acceptés. Ce sont les seuls chiens acceptés d’ailleurs."

Les résultats complets de l’enquête sont disponibles ici.